distillation ciste

Spécialiste du Ciste/Labdanum, nous proposons une large gamme de produits 100% purs et naturels

Récolte 2012

La récolte de ciste/labdanum a débuté en Juin et s'est finalisée en Août. La campagne 2012 est à un niveau comparable à celle de 2011 malgré la forte sécheresse qui a frappé la région de Séville en Espagne. Les conditions de récolte ont été difficiles cette année à cause de la chaleur. Sous menace constante d'incendie, les horaires de récolte ont été réduits pour la sécurité des collecteurs. Pendant la campagne de ciste, notre unité de production tourne en continue. Une équipe de nuit distille le ciste, tandis qu'au petit matin, sur les collines odorantes de la réserve naturelle d'Almaden de la Plata, les collecteurs ont déjà repris leur travail. A l'aide d'une faucille, ils ne coupent que les jeunes rameaux gorgés de gomme. Arrivés à l'usine, les rameaux sont distillés pour donner de l'huile essentielle ou extraits aux solvants pour donner successivement de la concrète puis de l'absolue de ciste. Pour se protéger d'une évaporation excessive au soleil, le ciste produit un exsudat résineux, très odorant, le labdanum. C'est cette gomme que nous récupérons pour fabriquer le résinoïde labdanum.

Matières premières aromatiques du Ciste

De ce végétal aux notes ambrées exceptionnelles, nous proposons diverses matières premières aromatiques naturelles : Huile essentielle de ciste tradition, Concrète de ciste, Absolue de ciste, Absolue de labdanum clair, Gomme labdanum et le Résinoïde labdanum.

Notre connaissance sur les produits obtenus à partir du ciste, nous permet de proposer des spécialités Albert Vieille. Le LABDASUR aux fortes notes de cuir offre une alternative très intéressante aux matières d'origine animale.

Origine

Le ciste que nous récoltons en Andalousie est du Cistus labdaniferus L. var. beta maculata Dun. de la famille des Cistaceacées. Cet arbuste se répartit sur tout le pourtour méditerranéen.

Histoire

La gomme labdanum est utilisée dès la plus haute antiquité à Carthage et en Egypte. Il faisait partie des composants de la « parfumerie royale perse » d'Ahassuerus. Hérodote raconte qu'on le recueillait en peignant le pelage des chèvres dont la toison se chargeait de gomme en parcourant les collines de ciste. Ensuite, le labdanum fut récolté à l'aide de râteaux aux lanières de cuir qui étaient grattées au couteau. La technique de la chèvre ayant des limites industrielles, un procédé moderne d'extraction de la gomme a été développée...