Commiphora myrrha (T. Nees)  Engl
Certificat casher Production Albert Vieille

Résinoide Myrrhe Somalie

Commiphora myrrha (T. Nees) Engl
Famille botanique : Burseraceae
Mode de culture : Sauvage contrôlé
Partie récoltée : Gomme-résine
Période de récolte :
J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D

CAS TSCA : 8016-37-3
INCI : Commiphora myrrha resin extract


Boisée

Boisée
Humique

Au coeur de la plante

Le Commiphora myrrha est un arbre aux branches épineuses qui peut atteindre 10 mètres de haut. Cet arbre appartient à la même famille botanique que l'encens et l'élémi. Il est originaire des savanes arides de Somalie. C'est sous sa fine écorce grise que se cache son précieux joyau. Ses canaux sécréteurs exsudent naturellement de la résine odorante. Cette résine est appelée myrrhe. Afin de stimuler son écoulement, les Somaliens pratiquent des incisions sur le tronc noueux de l'arbre. Les larmes de myrrhe ont tendance à s'agglutiner en morceaux car elles durcissent à l'air. Elles sont d'abord de couleur blanc-jaune puis deviennent rougeâtre ensuite au contact de l'air. Après la récolte – qui se pratique toute l'année – les larmes sont nettoyées pour enlever les impuretés. Elles sont ensuite exportées jusqu'à notre site de production en Espagne pour être distillées en huile essentielle de myrrhe ou extraite à éthanol pour donner le résinoïde myrrhe. Avec un rendement de 25 à 30%, le résinoïde a un meilleur rendement que l'huile essentielle. Il se distingue olfactivement de l'huile essentielle par ses puissantes notes chaudes évoquant le réglisse et le cacao torréfié.

Une des matières premières les plus anciennement utilisées en parfumerie et dans les rituels religieux, la myrrhe fût mentionnée à plusieurs reprises dans la bible et dans les papyrus égyptiens datant de 2000 ans avant Jésus-Christ. Elle était également utilisée sous forme de teinture pour le traitement des petites plaies et du rhume, grâce à ses propriétés antalgiques et antiseptiques. La myrrhe provenait d'Erythrée ou de Somalie - ou arrivait d'Inde par navires pour arriver dans les ports du Sud de l'Arabie - pour remonter en Mésopotamie, à Jérusalem puis en Egypte.

Vos documents techniques

Fiche technique Fiche sécurité Casher
GHS CLP GHS CLP K

Caractéristiques techniques

Procédé d'obtention Extraction à l'éthanol
Apparence Très visqueux à solide, brun rouge à brun foncé
Constituants Lindestrène, cuzérène, furanoeudesma-1,3-diène


Utilisations conseillées : Aromathérapie, Parfumerie, Cosmétique, Alimentaire