Myroxylon pereirae Klotzsch
Certificat casher Production Albert Vieille

Résinoïde Baume Pérou Salvador

Myroxylon pereirae Klotzsch
Famille botanique : Leguminaceae
Mode de culture : Sauvage contrôlé
Partie récoltée : Gomme
Période de récolte :
J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D

CAS TSCA : 8007-00-9
INCI : Myroxylon balsamum pereirae balsam extract


Balsamique

Balsamique
Vanillée

Au coeur de la plante

Originaire du Salvador, cet arbre monumental de 25 mètres de haut se retrouve principalement dans la « Cordillera del Balsamo», chaîne montagneuse du Nord-Ouest du pays. De la famille des légumineuses, le baume pérou a pour nom botanique Myroxylon pereirae. Il pousse à l'état sauvage entre 600 et 1500 mètres d'altitude. Son nom commun provient de l'époque coloniale lorsque le baume était exporté depuis le Pérou en Europe pour ses qualités olfactives et médicinales. Munis de nombreux canaux sécréteurs, le tronc et les branches de l'arbre exsudent une épaisse résine brune et odorante lorsqu'il est agressé lui permettant ainsi de cicatriser son écorce. Le baume est récolté de manière traditionnelle au Salvador, de Janvier à Mai en saison sèche et de Mai à Septembre en saison des pluies. Les collecteurs du baume appelés « Balsameros » montent à plus de 20 mètres de haut pour inciser le tronc d'où s'écoulera le précieux liquide odorant. Pour augmenter son exsudation, les Balsameros chauffent le tronc - à l'aide d'une torche - au niveau des incisions. Cet exercice d'acrobatie est extrêmement périlleux, notamment en période des pluies. Après quelques semaines, le baume est absorbé par des tissus que les Balsameros ont appliqués sur les incisions. Les tissus gorgés de résine sont mélangés à l'écorce broyée pour être pressés et purifiés. Le baume purifié subit alors une extraction éthanolique donnant le résinoide. Le rendement d'extraction est excellent, il est de 84% de baume purifié. La distillation du baume au rendement inférieur donne l'huile essentielle. Le baume Pérou se caractérise par ses notes balsamiques et vanillées.

Une légendaire amérindienne attribue au baume le pouvoir de cicatriser les plaies. Selon la légende, le baumier aurait surgi de terre d'un champ de bataille où aurait coulé le sang d'une princesse Nahuatl. Ainsi, la résine de cet arbre miraculeux aurait la couleur de son noble sang et le pouvoir de guérir les blessures. Outre ses propriétés médicinales, il est aussi réputé pour sa grande richesse olfactive. Les notes balsamique et vanillée du baume sont une véritable gourmandise olfactive. Une réminiscence de fleurs blanches vient enrichir l'ensemble. Le baume Pérou apporte une touche suave aux compositions florales et orientales.

Vos documents techniques

Fiche technique Fiche sécurité Casher
GHS CLP GHS CLP K

Caractéristiques techniques

Procédé d'obtention Extraction à partir de la gomme
Apparence Liquide visqueux brun foncé à brun rougeâtre
Constituants Benzoate de benzyle, cinnamate de benzyle, acide cinnamique


Utilisations conseillées : Aromathérapie, Parfumerie, Cosmétique, Alimentaire