Styrax tonkinensis (Pierre) W. G. Craib ex Hartwich
Certificat casher

Gomme Benjoin Siam n°3 Laos

Styrax tonkinensis (Pierre) W. G. Craib ex Hartwich
Famille botanique : Styracaceae
Mode de culture : Conventionnel
Partie récoltée : Gomme
Période de récolte :
J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D

CAS TSCA : 9000-72-0
INCI : Styrax benzoin gum


Balsamique

Balsamique
Vanillée

Au coeur de la plante

Le benjoin du Laos est l'exsudation résineuse à la douce odeur balsamique, sécrétée par le Styrax tonkinensis. Il n'a pas d'appartenance botanique avec le styrax des Amériques qui est produit à partir du Liquidambar styraciflua. Le benjoin du Laos est aussi appelé Benjoin de Siam car la gomme transitait par le port de Bangkok à une certaine époque. Ce grand arbre à l'allure du bouleau pousse spontanément sur les hauts plateaux du Laos, de Thaïlande et dans le Nord du Vietnam. L'arbre sécrète naturellement la résine pour se protéger des agressions extérieures des parasites. Ainsi, il est fréquent de voir du benjoin dans les trous de l'écorce percée par les insectes. Pour son utilisation en parfumerie, des incisions sont pratiquées manuellement par des gemmeurs afin de stimuler la production de résine par l'arbre. Ce sont les arbres matures âgés de 10 ans qui fournissent le plus de gomme. Le rendement par arbre est d'environ 400 à 600 grammes par an. Le benjoin qui s'écoule de l'arbre se présente sous forme de larmes cassantes blanches qui avec l'oxydation de l'air peut varier du beige ivoire au brun-jaunâtre. Le benjoin de Siam sécrète une odeur lactée et vanillée, rappelant les gousses brunes de vanille. Le benjoin du Laos – à l'odeur exceptionnelle - est la seule espèce utilisée en parfumerie fine.

Les incisions ou gemmage sont pratiqués sur le tronc de l'arbre - dès le mois de septembre – et en ramenant légèrement l'écorce au-dessus de l'entaille. Le gemmage est effectué en différents endroits sur le tronc de l'arbre. Un arbre peut produire du benjoin pendant 2 à 3 ans. L'exsudation laiteuse de benjoin est ensuite récoltée aux mois de janvier-février par les Laotiens. A l'aide d'un coupe-coupe, l'écorce retenant les larmes est récupérée. Après être nettoyées, les larmes blanches sont classées selon leur taille et leur couleur. Seules les larmes les plus grosses et les plus claires sont de qualité supérieure (grade n°1). Les larmes de différents grades : gomme n°2, gomme n°3 et gomme n°5 sont ensuite commercialisées et transportées dans des caisses en bois.

Vos documents techniques

Fiche technique Fiche sécurité Casher
GHS CLP GHS CLP K

Caractéristiques techniques

Procédé d'obtention Gomme obtenue sous forme de larmes par incision du tronc de l'aliboufier à Benjoin Siam. Les larmes sont ensuite triées manuellement en différents grades (de 1 à 5)
Apparence Larmes de moins de 1 cm, , ivoire à brun orangé
Constituants Acide benzoïque, vanilline


Utilisations conseillées : Aromathérapie, Parfumerie, Cosmétique, Alimentaire