Citrus aurantium var amara L.
Certificat casher

Huile essentielle Bigarade Côte d'Ivoire

Citrus aurantium var amara L.
Famille botanique : Rutaceae
Mode de culture : Conventionnel
Partie récoltée : Péricarpes
Période de récolte :
J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D

CAS TSCA : 68916-04-1
INCI : Citrus aurantium amara peel oil


Hespéridée

Hespéridée

Au coeur de la plante

L’oranger amer ou bigaradier est un arbre odorant aux multiples fragrances. Son feuillage brillant et vert sombre révèle une odeur verte lorsqu’il est distillé en huile essentielle de petitgrain. De ses fleurs blanches charnues sont extraites une absolue, une huile essentielle et une eau florale. La fleur d’oranger exprime ainsi toute la diversité de sa palette parfumée. Le fruit - la bigarade - est un agrume orangeau jus amer. Sa fragrance est contenue dans son zeste, truffé de poches oléifères. Cultivées en Côte d’Ivoire, aux côtés des bergamotes, les oranges amères sont récoltées aux mois de mai et juin. Elles sont pressées à froid pour libérer l’huile essentielle de leurs écorces. La fragrance de l’huile essentielle est à l’image du fruit, hespéridée et amère.

L’oranger amer semble être originaire d’Asie du sud-est. Introduit en Perse et en Inde, il était inconnu des Romains même pendant la grande expansion impériale. Ce n’est qu’aux 10ème et 11ème siècles que les arabes implantent le bigaradier dans les pays méditerranéens. Cultivé en abondance à Grasse et dans le sud de l’Espagne à une certaine époque, les sources d’oranger amer se sont déplacées vers l’Afrique du Nord, la Côte d’Ivoire et les Amériques.

Vos documents techniques

Fiche technique Fiche sécurité Casher
GHS CLP GHS CLP K

Caractéristiques techniques

Procédé d'obtention Expression à froid de la matière fraîche
Apparence Liquide jaune-vert à brun-vert
Constituants Limonène, myrcène


Utilisations conseillées : Aromathérapie, Parfumerie, Cosmétique, Alimentaire