Tea tree Australie

Huile essentielle

Melaleuca alternifolia

A&C

Données générales

Vous devez être connecté pour télécharger les documents

Fiches technique

GHSCLP

Fiches de sécurité

GHSCLP

Casher

K

Détails du produit

Coté bien-être

Antibactérienne et antifongique à spectre large, antivirale, immunostimulante. Rétablit l’équilibre, dissipe la confusion mentale et l’épuisement nerveux.

*Ces propriétés d’aromathérapie sont issus d’ouvrages spécifiques et de base de données et vous sont données à titre d’information. Elles ne suffisent en aucun cas à bâtir une allégation de santé ou un quelconque diagnostic en vue d’une application thérapeutique.

L’arbre à thé ou tea tree est un arbre persistant et touffu endémique d’Australie. Ses longues branches portent des feuilles étroites et fines d’un vert vif. Lorsqu’il fleurit, le tea tree se pare de jolies fleurs blanches en panache et à l’aspect cotonneux. Les vertus médicinales de son feuillage sont connues des aborigènes australiens depuis des siècles. Ce n’est qu’à partir du 20ème siècle que l’huile essentielle de tea tree est produite en Australie à partir d’arbres sauvages. Dans une démarche de pérennisation de l’espèce, la culture de l’arbre à thé s’est développée depuis une vingtaine d’années. La récolte des feuilles s’effectue en été, à partir du mois de décembre. Les arbres sont taillés lorsqu’ils sont les plus fournis en feuilles et que les feuilles sont à leur taux maximum d’huile essentielle. Les coupes sont effectuées de manière à ce que l’arbre retrouve son feuillage en deux ans. L’huile essentielle obtenue est herbacée et boisée.

Le tea tree fut découvert en 1770 en Australie par le capitaine James Cook de la marine royale britannique. Les marins anglais, qui utilisaient ses feuilles en infusion pour remplacer leur boisson favorite, le baptisèrent « arbre à thé ». Cependant, cette dénomination est une source de confusion avec le véritable théier – Camelia sinensis – et avec d’autres espèces du genre Melaleuca appelées communément tea tree. Deux autres arbres de cette famille sont utilisés pour leurs qualités olfactives, ce sont : le niaouli (Melaleuca quinquenervia) et le cajeput (Melaleuca leucadendron).

En haut
Praesent sit amet, commodo efficitur. luctus felis venenatis, leo. quis Donec libero