Ciste Espagne

Essence

Cistus ladaniferus var. beta maculata

F&F

Données générales

Vous devez être connecté pour télécharger les documents

Fiches technique

Fiches de sécurité


Détails du produit

Notre plus-value

Nous récoltons le ciste dans des étendues qui se situent principalement dans les collines du parc naturel de la Sierra Norte, en Espagne, inscrit dans la réserve de biosphère de Las Dehesas de Sierra Morena depuis 2002 par l’UNESCO. L’usine de production est située au plus près de ces étendues de ciste, ce qui limite notre empreinte écologique.

L’essence de ciste est transformée dans notre usine de production en Espagne.

En ce qui concerne la coupe et la récolte, nous sélectionnons et créons des bandes de labour pour que le ciste puisse se régénérer dans les zones où il est trop vieux, ce qui permet le développement de nouveaux rameaux de ciste. Lors de la récolte, la hauteur de coupe des rameaux de ciste est contrôlée pour assurer la régénération de la ressource d’une année sur l’autre.

Comme il s’agit d’une plante sauvage, le prix peut varier pour de nombreuses raisons qui dépendent principalement du temps et de l’âge de la plante. Nous garantissons une rémunération minimale à tous les collecteurs ou fournisseurs, en fonction des coûts d’exploitation afin de leur assurer un revenu rentable. Tous nos collecteurs sont des cueilleurs expérimentés, employés dans le cadre de contrats saisonniers, comme le ciste ne peut être récolté que pendant 3 à 4 mois. Ils récoltent tous sur des terres publiques, où notre société a obtenu des permis et des licences des autorités environnementales en Espagne.

Traditionnel outil de la parfumerie, le ciste s’utilise souvent dans les compositions chyprées et dans les accords cuirés. Ses notes ambrées, boisées et encens permettent de créer une puissance constante.

Cistus ladaniferus var. beta maculatus est la seule espèce de ciste à être utilisée en parfumerie. Présente sur tout le pourtour méditerranéen, le ciste est particulièrement abondant en Andalousie où le climat aride est propice à son développement. Il fleurit d’avril à juin sous forme de grosses fleurs blanches à macules pourpres éphémères. À la fin de la floraison, entre mai et juin, de nouvelles branches apparaissent. Elles vont alors produire une gomme, appelée labdanum, dont l’odeur enivrante remplit l’air des collines.
Jusqu’au début du XXe siècle, la gomme était récoltée directement dans les champs en laissant passer des chèvres. Leur toison se remplissait de gomme dès qu’elles passaient près des arbustes. Au XXe siècle, la gomme était récoltée en fouettant les branches avec des râteaux de lanières de cuir appelés Ladanisterion. Les lanières étaient ensuite grattées avec un couteau pour recueillir la gomme. Aujourd’hui, les branches de ciste sont récoltées manuellement à l’aide de faucilles.

La coupe manuelle des rameaux de ciste commence en juillet, lorsqu’ils sont gorgés de gomme. Seules les pousses de l’année sont récoltées. Une fois coupés, les rameaux sont rassemblés en fagots de 25 kg puis emmenés à l’usine pour être transformés.
Pour un bon rendement, de bonnes conditions météorologiques sont indispensables : s’il pleut trop pendant la saison de récolte, la résine de la plante sera « lavée » et s’il ne pleut pas et que l’air est trop sec, le ciste souffrira de stress hydrique, perdra une partie de ses feuilles et produira moins de résine.

En haut
dolor. dolor justo Nullam pulvinar commodo leo.