Fleurs d’oranger Tunisie

Absolue

Citrus aurantium ssp amara

F&F

Données générales

Vous devez être connecté pour télécharger les documents

Fiches technique

GHSCLP

Fiches de sécurité

GHSCLP

Casher

K

Détails du produit

Notre plus-value

Le néroli et Albert Vieille c’est toute une histoire ! Sur les collines de Vallauris et Golfe-Juan, en France, les orangers s’étendaient à perte de vue. Après plusieurs hivers rigoureux et la perte de plus de la moitié des bigaradiers, Marius Laborma acheta, en 1956, une usine de distillation à Nabeul en Tunisie. En 1968, lorsque le gendre de Mr Laborma, Albert Vieille reprend la société et lui donne son patronyme, l’usine n’existe plus mais les fleurs d’arbres plantés par Mr Laborma sont encore récoltées et notre relation privilégiée avec notre partenaire producteur perdure.

Très appréciée dans les parfums à caractère oriental, l’absolue de fleurs d’oranger entre également dans la composition de parfums floraux ou pour accentuer des notes fruitées abricot.

Antiseptique aérienne et calmante. Elle amène joie et légèreté, un « petit » soleil à utiliser en cas de déprime.

*Ces propriétés d’aromathérapie sont issus d’ouvrages spécifiques et de base de données et vous sont données à titre d’information. Elles ne suffisent en aucun cas à bâtir une allégation de santé ou un quelconque diagnostic en vue d’une application thérapeutique.

De son nom botanique Citrus aurantium ssp. amara, le bigaradier ou encore oranger amère est un petit arbre originaire de Chine. L’oranger amère apprécie le soleil et un sol bien humide et fertile qui favorisera le développement de beaux fruits. Il est notamment cultivé pour ses généreuses fleurs blanches regroupées en petits bouquets à l’aisselle des feuilles et très parfumées.
Comme la bergamote ou le citron, le bigaradier fait partie de la famille des agrumes. En France, la culture de la fleur d’oranger s’effectuait dans la région de Grasse, à Vallauris. Actuellement, le plus gros producteur de bigaradier est la Tunisie. La culture du bigaradier s’est développée en Méditerranée après son importation par les Arabes au 9ème siècle. Cet arbuste est aussi recherché pour ses fruits permettant de fabriquer la fameuse confiture d’oranges amères et pour ses jeunes rameaux, qui, distillés donnent de l’huile essentielle de petitgrain.

La récolte des fleurs a lieu à partir de fin avril jusque début mai. Elle s’effectue à l’aube car c’est le moment de la journée où tous les arômes sont concentrés. La cueillette des fleurs est manuelle et demande de la délicatesse pour ne pas endommager les fleurs. Il faut ensuite les traiter rapidement pour qu’elles ne s’altèrent pas. L’absolue de fleurs d’oranger s’obtient à partir de la concrète. La concrète de fleurs d’oranger est le résultat de l’extraction des fleurs l’hexane. Elle est ensuite lavée à l’alcool pour donner l’absolue. Comme pour l’eau de fleurs d’oranger, la note principale qui se dégage de l’absolue de fleurs d’oranger est la note florale. Ensuite, viennent des facettes herbacée et très fruitée, évoquant des fruits bien mûrs. C’est la présence de linalol dans les fleurs qui donne ce caractère floral à l’huile essentielle et donc à l’absolue. L’absolue de fleurs d’oranger, entêtante, est surtout utilisée dans le secteur de la parfumerie.

En haut
dapibus dictum diam dolor quis Aenean ante. et, porta.