Petitgrain Paraguay

Huile essentielle

Citrus aurantium amara leaf/twig oil

F&F A&C

Données générales

Vous devez être connecté pour télécharger les documents

Fiches technique

GHSCLP

Fiches de sécurité

GHSCLP

Casher

K

Détails du produit

Coté fragrance

Note fraîche et florale, le Petitgrain Paraguay s’utilise souvent dans des colognes, pour accompagner en tête une absolue de fleurs d’oranger ou un néroli. On le retrouve parfois dans des notes thés.

Antispasmodique, régulatrice cardiaque, rééquilibrante du système nerveux , tonique cutanée. Soutient les coeurs blessés et solitaires, ceux dont le stress se manifeste au niveau du plexus solaire.

*Ces propriétés d’aromathérapie sont issus d’ouvrages spécifiques et de base de données et vous sont données à titre d’information. Elles ne suffisent en aucun cas à bâtir une allégation de santé ou un quelconque diagnostic en vue d’une application thérapeutique.

Le nom « petitgrain » fut utilisé en première intention pour désigner les petits fruits verts de l’oranger amer, puis pour nommer leur huile essentielle. Plus tard, ce terme fut attribué à l’huile essentielle obtenue à partir des feuilles de l’oranger amer. Le genre Citrus comporte beaucoup d’hybrides, comme le pamplemousse (hybride entre le pomelo et l’oranger doux). L’arbre cultivé au Paraguay pour produire l’huile essentielle de petitgrain est un hybride entre l’oranger amer (Citrus aurantium) et l’oranger doux (Citrus sinensis). En effet, les orangers amers ne s’épanouissent guère au Paraguay, alors que l’hybride appelé « Oranger amer doux » se cultive très facilement. L’oranger amer doux a les mêmes caractéristiques botaniques que le Citrus aurantium. Il possède ainsi un feuillage vert brillant, des fleurs parfumées et des fruits à l’odeur et au goût amer. Cependant, la pulpe du fruit est un peu plus douce que celle de l’orange amère. La récolte des rameaux feuillés s’effectue de juin à janvier. Au Paraguay, les arbres sont taillés de manière à rester à l’état d’arbustes. Le feuillage récolté est alors distillé directement. L’huile essentielle obtenue est herbacée et florale rappelant l’odeur de la fleur d’oranger.

Probablement originaire d’Asie du Sud-Est, l’oranger amer fut introduit en Perse et en Inde, puis les Arabes le dispersèrent autour du bassin Méditerranéen au 10ème et 11ème siècles. Lors de la colonisation du Nouveau Monde aux 18ème et 19ème siècles, les Jésuites espagnols et les colons amenèrent avec eux des plants d’orangers doux et amers qu’ils plantèrent autour de leurs campements. Petit à petit, les orangers s’étendirent à l’état sauvage dans les forêts et jungles du Paraguay. Ainsi ce seraient créés différents hybrides dont l’oranger amer doux du Paraguay. La production d’huile essentielle de Petitgrain du Paraguay fut initiée par un botaniste français, Benjamin Balansa en 1880.

En haut
nec Nullam ut felis diam Praesent ipsum