Élémi Philippines

Huile essentielle

Canarium luzonicum

F&F

Données générales

Vous devez être connecté pour télécharger les documents

Fiches technique

GHSCLP

Fiches de sécurité

GHSCLP

Casher

K

Cosmos

C

Détails du produit

Notre plus-value

Expert en transfromation des matières premières végétales depuis plus de 30 ans, l’huile essentielle d’élémi est une distillation Albert Vieille. Notre partenariat avec un collecteur local de gomme d’élémi aux Philippines nous permet de garantir la traçabilité ainsi que les bonnes pratiques de récolte.

Dans une approche d’approvisionnement conscient et durable, Albert Vieille travaille au plus près de la source via la collaboration avec une entreprise familiale locale. Les pratiques de récoltes utilisées par notre partenaire assurent la régénération de la ressource mais aussi favorisent de bonnes conditions de travail et de sécurité pour les récoltants. Nous travaillons également sur l’identification des espèces de Canarium, avec l’aide d’un expert scientifique philippin, du Botanical Forest Product Research and Development Institute (FPRDI), investi dans la soutenabilité de la filière Élémi.
Notre équipe sourcing s’assure de la traçabilité de l’approvisionnement de la récolte à l’export de la résine.

Transformateur d’huiles essentielles, absolues et résinoïdes depuis plus de 30 ans, nous distillons l’huile essentielle d’Élémi (Canarium luzonicum) dans notre usine de production espagnol. Nous sommes en capacité de produire de grandes quantités d’huile essentielle grâce à notre enregistrement REACH.
Albert Vieille continue aujourd’hui de développer son expertise sur la filière et travaille aujourd’hui sur l’identification analytique et olfactive des autres espèces de Canarium retrouvées aux Philippines comme C. ovatum et C. asperum.

L’élémi est une fragrance que l’on retrouve au cœur des orientaux pour lier cœurs et fonds ambrés avec des notes épicées. L’élémi se marie parfaitement à l’encens ou la myrrhe.

C’est grâce à la découverte des Philippines par Magellan en 1521 que l’élémi de Manille fût introduit en Europe et au Moyen-Orient pour ses vertus odorantes et médicinales. Aux Philippines, il existe 3 espèces de Canarium utilisées pour leur résine : C. luzonicum, C. ovatum et C. asperum. C. luzonicum est la seule variété utilisée uniquement pour sa résine et non pour les noix qu’elle produit car elles sont trop petites. C. ovatum est cultivé principalement pour ses noix – que l’on appelle noix du Pili – connues pour être une excellente source d’énergie.

Les arbres ne produisent qu’à partir de 7 ans de croissance. Lorsqu’ils sont assez matures pour la récolte, chaque arbre peut produire jusqu’à 5 kilos de gomme par an. La gomme d’élémi s’obtient par incision de l’écorce de l’arbre lors de la période du bourgeonnement des feuilles, ce que l’on appelle le gemmage. La récolte a lieu 9 mois dans l’année. Elle est interrompue de mars à mai lorsque les arbres perdent leurs feuilles. La gomme qui s’écoule de ces incisions est récoltée à l’aide de grandes feuilles de palmier. Elle est ensuite transportée vers des entrepôts pour être stockée dans des caisses en bois. Nous transformons nous-mêmes la gomme dans notre centre de production à Séville.

En haut
libero. Donec Praesent commodo neque. amet, venenatis, risus Nullam