Niaouli Madagascar

Huile essentielle

Melaleuca quinquenervia

A&C

Données générales

Vous devez être connecté pour télécharger les documents

Fiches technique

GHSCLP

Fiches de sécurité

GHSCLP

Casher

K

Détails du produit

Coté bien-être

Huile essentielle antibactérienne et antivirale polyvalente, utilisée pour la sphère ORL, génito-urinaire et digestive. Tonique cutanée et radio-protectrice.Tonique mental et protectrice, elle combat l’épuisement nerveux, dissipe la confusion mentale, permettant de calmer l’émotivité et d’élever l’esprit.

*Ces propriétés d’aromathérapie sont issus d’ouvrages spécifiques et de base de données et vous sont données à titre d’information. Elles ne suffisent en aucun cas à bâtir une allégation de santé ou un quelconque diagnostic en vue d’une application thérapeutique.

Le niaouli est un arbre de la famille des Myrtacées comme entre autres le giroflier et le myrte. Loin derrière ses gigantesques cousins les eucalyptus, sa silhouette tortueuse peut atteindre 20 mètres de hauteur. Surnommé « l’arbre à peau », le niaouli possède une écorce claire et molle qui s’exfolie en couches épaisses. Ses feuilles persistantes et odorantes sont orientées verticalement, comme celles des eucalyptus. Elles sont récoltées par élagage manuel ou mécanique, pour en extraire l’huile essentielle. Les rameaux feuillés sont coupés sur des populations sauvages qui sont très abondantes. L’huile essentielle obtenue est riche en cinéole 1,8, molécule aussi appelé eucalyptol. Son odeur puissante caractérise notamment les fragrances des huiles essentielles d’eucalyptus, de romarin ou encore de cardamome. Le parfum du niaouli révèle aussi des notes herbacées et aromatiques.

Originaire de Nouvelle Calédonie, le niaouli est aussi présent à l’état naturel en Australie et à Madagascar, principal producteur de son huile essentielle. Le niaouli appartient au genre Melaleuca, dignement représenté par le tea tree et le cajeput. Ce genre est composé de plus de 200 espèces, partageant de nombreuses caractéristiques botaniques. Ainsi, le niaouli – Melaleuca quinquenervia de son nom botanique – fut longtemps confondu avec une autre espèce Melaleuca viridifolia. Ainsi, la dénomination de « niaouli vrai » fait référence à l’espèce botanique Melaleuca quinquenervia.

En haut
velit, quis, lectus dapibus pulvinar venenatis, et, adipiscing commodo vel, luctus