Origan vulgare Moldavie

Huile essentielle

Origanum vulgare

F&F A&C

Données générales

Vous devez être connecté pour télécharger les documents

Fiches technique

GHSCLP

Fiches de sécurité

GHSCLP

Casher

K

Détails du produit

Coté bien-être

Antibactériennene, fongicide, antiparasitaire, antivirale, tonique générale.

*Ces propriétés d’aromathérapie sont issus d’ouvrages spécifiques et de base de données et vous sont données à titre d’information. Elles ne suffisent en aucun cas à bâtir une allégation de santé ou un quelconque diagnostic en vue d’une application thérapeutique.

L’origan vulgaire est une plante vivace, de la même famille que les menthes et les serpolets. Les confusions vernaculaires sont courantes entre les origans et les marjolaines. Ainsi l’Origanum vulgare, aussi appelé « marjolaine sauvage » est différent de Origanum majorana « la marjolaine vraie ». Originaire du centre et du sud de l’Europe, l’origan est une plante aromatique très répandue à travers le monde. Velues et rougeâtres, les tiges dressées de l’origan portent des feuilles ovales pétiolées vert sombre. Au sommet des rameaux, de nombreux épis de petites fleurs roses s’épanouissent tout l’été. Les sommités de l’origan sont récoltées endébut defloraison. Les plants sauvages sont coupés à la faucille et distillés rapidement. La fragrance de l’huile essentielle d’origan est agreste et aromatique, avec une jolie note phénolique. Elle est souvent confondue avec l’huile essentielle de thym, assez voisine par son parfum et sa composition.

Le nom botanique Origanum dérive du grec oros qui signifie « montagne » et de ganos qui veut dire « ornement ». Connu depuis l’Antiquité, l’origan était dédié au culte d’Osiris dans l’Egypte ancienne. En Inde, il participait aux rituels célébrant Shiva et Vishnu. Il est longuement cité par Pline (1er siècle après J.C.) dans son œuvre « Histoire naturelle». L’origan est alors une véritable panacée, ayant pour vertu de repousser les animaux venimeux et de cicatriser les blessures. Dans les contrées septentrionales et montagnardes, les feuilles étaient fumées en guise de tabac. Dans le Nord, les feuilles d’origan étaient consommées comme du thé, et la couleur pourpre de l’eau infusée lui valut le surnom de « thé rouge ». Son utilisation en tant que condiment s’est étendue au monde entier, après la seconde guerre mondiale, grâce à l’expansion de la consommation des pizzas, qu’il assaisonne à merveille.

En haut
vel, odio ut accumsan ultricies felis porta. Praesent fringilla